Soudaine tristesse

Publié le par Nemertes

Aujourd'hui j'avais rendez-vous avec ma nouelle psychiatre :  Le docteur  V.R

Quelques minutes avant de la voir, je me posais d'un seul coup pleins de questions, je redescendais sur terre après avoir été à fond sur mon PC pendant des jours, pourtant j'étais sortie !
Je me rendais compte (ou pas) que j'étais finalement triste.

Plutôt jeune parmis  les médecins que j'ai eu jusqu'ici, pour l'instant je ne l'ai pas trop cernée.
Pendant l'entretien, tout se passait bien jusqu'à ce qu'on parle de "l'unité de jour" (hopital de jour), je lui avais demandé si je pouvais y aller pendant les vacances, question un peu bête finalement puisque là-bas c'est pour se soigner et non pour s'amuser ou s'occuper. Je m'en étais pas rendu compte mais lorsque je reçu l'avis du Dr V.R, je ressentais comme une critique envers moi.
Ce que je ne supporte pas, les larmes montent vite aux yeux même si j'essaye de tout camoufler en riant
Bref ça n'a pas marché ! J'avais honte de pleurer, vraiment...
Plus que d'habitude.
Elle m'a finalement augmenté l'abilify à 15mg au lieu de 10mg.


Publié dans le journal

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article