Début des sushis

Publié le par Nemertes

Pour et pour seulement ceux à qui ça interresse :


(Pour conserver mon anonymat, je garderai quelques éléments secrets)

Je suis née il y'a 2x ans, quelque part !


Enfant, j'étais une petite fille très timide (ça n'a pas trop changé jusque là)
Je m'entendais bien avec mes deux parents, mais plus particulièrement avec mon père.
Et puis, l'adolescence arriva, mon père me prenant toujours pour sa petite fille, je m'énerve, je ne lui parle presque plus.
A l'heure actuelle je confie beaucoup de choses à ma maman, beaucoup moin à mon père. Mais ce dernier m'a confié dernierement qu'il aimait toujours sa femme. (Ce qui m'a bien surpprit ! ) Ce qui n'est pas le cas de ma mère qui dit vouloir vivre sans lui.

Début de l'adolescence (6e) 1999, je deviens myope  (à force de jouer au Game boy color ! ), les lunettes, je les trouvais classe sur les gens, jusqu'à ce que je doive aussi en porter.
La, blocage, je n'ose pas me montrer avec une nouvelle tête de peur qu'on me fasse une remarque positif ou négatif !
Ceci va durer jusqu'en fin 4e, je ne mettais pas mes lunettes donc je ne voyais presque rien.
2002 Fin 4e : Je convainc enfin mes parents de m'emmener chez l'ophtalmo pour me faire prescrir des lentilles !
( Il était temps ! )
Je vois enfin très bien et savoure de copier au tableau. Cela ne va durer longtemps, deux mois plus tard, mes yeux commencent à brûler très fort le matin, des maux de têtes,  une tache bizarre et une gene  dans l'oeil gauche !
"Ca y'est j'ai crevé mon oeil, c'est finit, j'ai perdu un oeil !" Pensais-je.
Quelques mois plus tard, je continuais à porter ces foutus lentilles quand même. Cette fois-ci, j'avais mal non seulement  à la tête, aux dents, a la nuque, au dos, à l'oreille, tout ça du côté gauche !
Je pensais alors être incurable, avec une tumeur au cerveau ! J'avais atrocement peur de consulter, de connaitre les résultats ! Avec ces pensées d'incurabilité, je pensais : mieux vaut me tuer de suite.
Ces années précédentes, je n'avais quasiment acheté en vêtements&accessoires, juste parceque je me voyais déjà bientôt morte ! (lol)
En classe de BiiP (2004), j'ai changé d'école, donc j'ai pu reporter mes lunettes. (Les gens ne me connaissant pas avant.)

Ce n'est que en juillet 2006 que je consulte un généraliste, qu'on me dise que je mourirai demain, je m'en fichais, je n'avais plus peur de rien.
J'étais dans la salle d'attente, très en avance. Il fallait que je lui parle de mon oeil, et de mon état dépressif qui était apparu avec depuis hiver 2005.
En fin de compte le médecin m'a dit que j'avais juste une conjonctivite, que mes autres douleurs n'ont rien avoir.
Je resors avec une ordonnance de Naabak ® (collyre) + une adresse d'une psychologue qu'il dit sympatique.
Je m'étais débrouillé pour dire au docteur que je n'avais pas le morale en ce moment, je me sentais toute petite, mais ça y'est c'était fait et il le fallait .
Malheureusement il en est resté à me poser une seule question :  "Que passa ?" lol
Et là blocage, gros trou blanc.


Publié dans psycho

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article